FAQ – Membre du Personnel

VOUS ETES MEMBRE DU PERSONNEL UNAMUR ?

Retrouvez toutes les réponses à vos questions

Où me faire tester ?

Deux sites namurois (Jambes et Belgrade) testent aussi bien les personnes symptomatiques que les personnes asymptomatiques ayant été en contact avec un contact positif.

Plus d’informations sur la page de la Ville de Namur.

Mon test est positif au COVID-19, que dois-je faire ?

Transmettez votre certificat médical au secrétariat du SRH et à votre N+1. Aucune information relative à vos activités privées ne vous sera demandée, ni le nom des personnes que vous avez fréquentées dans ou en dehors du campus.  Ne participez à aucune activité d’enseignement. L’isolement se termine à disparition des symptômes et sur avis de votre médecin.

Un suivi de l’évolution des cas Covid ou suspectés tels est nécessaire pour prévenir autant que faire se peut la propagation du virus et l’apparition d’éventuels clusters au sein de notre institution. Par ailleurs, l’UNamur est amenée à collaborer avec différentes instances officielles (Gouverneur de la province, AVIQ, Cabinet de la Ministre de l’enseignement supérieur) et à leur communiquer des évaluations de la situation sanitaire interne.

Un formulaire a été établi afin de vous permettre de communiquer de manière volontaire et anonyme vers la cellule de veille sanitaire désignée officiellement pour réaliser le monitoring interne. Il ne comporte que 10 questions et quelques minutes suffisent pour le compléter. Il est d’application à partir du 16 février 2021Accès au formulaire…

Notez que la complétion de ce formulaire est indépendante de toute information (notamment vos certificats de quarantaine ou d’isolement) que, – spontanément ou légalement – vous devriez communiquer à à votre supérieur hiérarchique ou au Service des Ressources humaines.

Je présente des symptômes, que dois-je faire ?

Quittez le campus le plus rapidement possible en avertissant votre supérieur hiérarchique et le directeur des ressources humaines.

Contactez votre médecin et demandez un certificat médical de quarantaine à votre médecin.

Si le télétravail est possible, poursuivez vos activités à domicile en accord avec responsable hiérarchique.  Dans le cas contraire, vous serez couvert par le certificat de quarantaine.

En cas de suspicion, vous entrerez dans le régime de chômage temporaire COVID.

En cas de maladie et donc d’isolement, vous serez couvert par le régime de maladie.

J’ai été en contact - plus de 15 min et à moins de 1,5 m sans respect des gestes barrières- avec une personne testée positive ou présentant des symptômes, que dois-je faire ?

Vous êtes dans une configuration de contact à haut risque.

Si vous êtes déjà sur le campus, rentrez chez vous. Dans le cas contraire, ne venez pas sur le campus et informez votre supérieur hiérarchique et le directeur des ressources humaines.

Contactez ensuite votre médecin pour l’informer que vous avez eu un contact à haut risque. Ce dernier déterminera la procédure  : testing éventuel  et certificat de quarantaine.

J’ai été en contact - en respectant les gestes barrières - avec une personne testée positive ou présentant des symptômes, que dois-je faire ?

Vous êtes dans une configuration de contact à bas risque.

Il n’y a pas de raison de ne pas fréquenter votre lieu de travail. En concertation avec votre supérieur hiérarchique, mettez toutefois en œuvre les principes de précaution suivants : limitez vos contacts physiques, participez aux réunions via Teams, faites attention à votre état de santé pendant les 14 jours suivants, lavez-vous les mains plus souvent, portez un masque lors de vos déplacements et lorsque vous êtes en interaction avec vos collègues.

Je suis une personne dite "fragilisée" du point de vue médical, que dois-je faire ?

La protection des personnes dites fragilisées doit rester une priorité. Au vu de la situation actuelle de la crise, il est important de prendre en compte le fait que des personnes concernées par cette situation puissent limiter les contacts interpersonnels liés à leur activité professionnelle.

Les personnes à risques accrus face au Covid-19 (cf. liste Sciensano) consulteront leur spécialiste et/ou leur médecin généraliste afin que leur situation soit analysée au cas par cas, car chaque situation n’est pas associée au même risque.

Sur base d’un avis médical, des précautions supplémentaires visant à respecter strictement les mesures sanitaires (réduction du nombre de contacts, distance de sécurité, hygiène des mains et port d’un masque ou autre adaptation raisonnable) seront mises en œuvre.  Ces précautions supplémentaires seront validées par le conseiller en prévention du service de prévention de l’UNamur.

Toute personne concernée par cette situation peut faire appel au médecin du travail (*) pour un avis médical spécifique si lié au cadre spécifique de travail.  Si vous estimez qu’une autre raison peut limiter le présentiel sur site, l’avis du médecin traitant est également requis.

Service externe pour la prévention et la protection au travail de l’employeur (SEPPT) :
CESI (Centre de service interentreprises – prévention et protection)
Tél : +32(0)81 25 35 85

Médecin du travail
Médecin contrôle physique : Dr François Delhaye

(*)  Il ne s’agit pas de conseils spécialisés sur la/les pathologie(s) ou toute autre consultation qui sont de la compétence du médecin traitant ou du médecin spécialiste qui vous accompagne dans votre traitement.

Que faire en cas de fermeture de l’école, de la crèche ou du centre d'accueil de mon enfant ?

Jusqu’au 31 décembre inclus, les membres du personnel peuvent recourir, dans cette situation, au régime de chômage temporaire pour force majeure. Plus d’infos ?
Contact : cellule.remuneration@unamur.be

Je reviens d’une zone rouge, puis-je revenir travailler sur le campus ?

Les voyages non essentiels sont interdits pour les personnes ayant leur résidence principale en Belgique ou à l’étranger.

Les voyageurs (résidents et non-résidents) revenant des zones rouges, qui ont séjourné à l’étranger pendant plus de 48 heures, et qui vont séjourner en Belgique pendant plus de 48 heures sont considérés comme des “contacts à haut risque”, ce qui signifie qu’ils sont soumis à une quarantaine obligatoire. Les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas être testés, mais ils doivent néanmoins respecter la quarantaine.

Plus d’infos sur la quarantaine et l’isolement.

Cette mesure s’applique à titre provisoire jusqu’au 1er mars, sans indication contraire.

Quelles sont les voyages considérés comme essentiels ?

  • Les voyages pour des raisons professionnelles ;
  • Les voyages des diplomates, ministres, chefs d’Etat et de gouvernement ; les voyages du personnel des organisations et institutions internationales et des personnes invitées par ces organisations ; les voyages du personnel des missions diplomatiques et consulaires ; les voyages des membres du Parlement européen dans le cadre de leurs fonctions ;
  • Les voyages pour des raisons familiales impératives ;
  • Les voyages pour des raisons humanitaires ;
  • Les voyages liés aux études ;
  • Les voyages liés à la vie quotidienne des communes et régions frontalières ;
  • Les voyages pour apporter des soins aux animaux ;
  • Les voyages dans le cadre d’obligations juridiques ;
  • Les voyages pour faire effectuer des réparations urgentes dans le cadre de la sécurité du véhicule ;
  • Les voyages dans le cadre d’un déménagement ;
  • Les voyages de transit.

Pour les chercheurs et les étudiants étrangers provenant d’une zone rouge, des dispositions sont prises : logements de mise en quarantaine et accompagnement pour le testing.

Plus d’infos sur les voyages depuis et vers la Belgique.

Besoin d'aide ?

Vous avez une nouvelle question au-delà de cette FAQ? Envoyez-nous un e-mail ou utilisez le formulaire ci-dessous pour nous poser des questions sur vos doutes, nous répondons dans les 24 heures.

Adresse
Rue de Bruxelles 61
B-5000 Namur
Email
coronavirus@unamur.be